LES ENFANTS DU BÉTON

Les enfants du béton est une œuvre collective visant à questionner nos pratiques en terme de construction de La Ville.

Une ville déserte, grise, silencieuse.

Cette cité de béton semble figée.

Les hommes et les femmes ont déserté ces architectures il y a bien longtemps.

Seuls les arbres et les plantes l’habitent désormais.

Progressivement, la nature entoure les bâtiments, elle s’insinue dans tous les espaces vides.

Bientôt les racines s’enfonceront dans la matière grise.

Les structures se fissureront.

La vie aura tout recouvert et il ne restera de ces ruines fossiles qu’un souvenir lointain.

Le souvenir d’une époque où les hommes et les femmes vivaient dans des cités de béton et où le pétrole était roi.

A travers une visite commentée, des débats, et des ateliers de fabrication, les 6ème ont pu découvrir les matières et matériaux qui composent nos villes et l’ingéniosité humaine en matière de construction.

Après avoir observé des architectures en bois, pierres, terres… ; les élèves se sont intéressés au béton, omniprésent dans nos société moderne (autant dans les bâtiments qui nous entourent que sur les sols que nous arpentons au quotidien)

Ils ont aussi pu expérimenter le processus de fabrication du béton, afin de découvrir ses points forts ( économique, pratique, rapide, rendu esthétique, atouts techniques…) et ses points faibles ( polluant, non durable, producteur de déchets, poussiéreux, consommateur d’énergie fossiles..).

Depuis son invention vers 1850, le béton armé qui compose bon nombre de nos infrastructures, est devenu un des matériaux de construction les plus utilisés. Les architectes l’ont considéré comme le symbole de l’architecture moderne dont les conquêtes ont été faites en son nom. Il a rendu possible différentes solutions techniques comme l’ossature, le porte-à-faux, les coques et voiles minces. Mais de plus en plus d’architectes, d’urbanistes, mais aussi de citoyens remettent en question son utilisation déraisonnée et la bétonisation à outrance de nos terres.

Ce projet a été réalisé avec les 6ème du collège Louise Michel de Saint Étienne du Rouvray dans le cadre du parcours CRED : Matière et Matériaux de la Ville

Les êtres vivants, et notamment l’homme, ont façonné la matière pour leur usage, la transformant en matériaux pour se déplacer, se nourrir, bâtir, se vêtir, voire s’embellir et créer des bâtiments comparables à des œuvres d’art.

Ce parcours propose un retour à la matière par la découverte de l’architecture normande et par une approche sensible et responsable des matériaux de construction de la ville. Il s’adresse aux classes de collège du département  : https://www.seinemaritime.fr/cred/vos-services/colleges-education-1/guide-du-cred-76/architecture/matiere-et-materiau-de-la-ville-de-rouen.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *