Infos

Tiers-lieu du quartier Croix de Pierre à Rouen, La Galerie Trampoline est le second projet d’urbanisme transitoire mené par POLYMORPHE.

PolymorpheLes membres de l’association Polymorphe,tentent avec les moyens du bord d’imaginer et de mettre en place des projets artistiques, culturels et citoyens avec et pour les habitants, dans des lieux publics, et plus particulièrement dans des espaces vacants de la ville (commerces abandonnés, friche, terrain vague, école en période extrascolaire…)

Projet en cours ( depuis sept 2016 ) :

Construction et aménagement d’un Tiers-lieu au cœur du quartier Saint Vivien : La Galerie Trampoline, dans un ancien restaurant abandonné // ouverture du lieu oct 2017 // Au 47 rue St Vivien, 76000 Rouen

Projet Terminé ( oct 2015 ) : Création et mise en place de la première édition du Festival AUTOCHTHONE ( Art Contemporain et Concerts) dans l’ancienne serrurerie Thoumyre, 37 bld des belges, Rouen. ( à suivre…)

LA GALERIE TRAMPOLINE / Un Tiers-Lieu au coeur du quartier Croix de Pierre

// Espace de recherche, de transmission et de création collaborative // Projet de l’association POLYMORPHE //
Objectifs
  • Favoriser l’échange et le partage des connaissances par et pour tous. ( Mutualiser, faire émerger une communauté, créer de la culture accessible et transmissible au plus grand nombre….)
  • Offrir un espace de dialogue et d’expérimentation des pratiques culturelles et citoyennes
  • Initier une réflexion sur les espaces vacants et les espaces publics (leur potentiel utopique pour les habitants et la citoyenneté)
  • Investir le quartier Croix de Pierre avec des actions artistiques et culturelles
Nous pensons que le rôle du citoyen est d’agir sur son environnement local, de participer à la vie de la cité, notre but est donc de réfléchir et d’expérimenter des outils et méthodes qui permettront l’engagement du plus grand nombre dans l’amélioration du vivre ensemble
Pourquoi un tiers-lieu au cœur du quartier Croix de Pierre ?

 

Tout d’abord pour faire vivre des espaces inoccupés/abandonnés

: Le quartier Croix de Pierre possède de nombreux locaux commerciaux, pourtant 1/3 sont inoccupés et cela se ressent sur son activité et sur l’image qu’il véhicule. Notre envie est d’investir un espace vacant de la rue Saint-Vivien pour le transformer en espace de rencontre et promouvoir le vivre ensemble grâce à des actions culturelles et artistiques. Plus généralement nous souhaitons initier une réflexion sur l’utilisation des espaces abandonnés, l’enjeu est de montrer que ces ressources urbaines sont une opportunité pour les habitants et le monde associatif et culturel

Un lieu transdisciplinaire pour apprendre et transmettre

: Dans une logique de formation tout au long de sa vie, La galerie souhaite mettre au cœur de son projet la connaissance et son transfert au plus grand nombre. Des ateliers de pratiques artistiques et culturels transdisciplinaires seront proposés de manière régulière ou ponctuelle par des étudiants et les bénévoles de l’association à des tarifs accessibles au plus grand nombre (ou gratuit)

Un lieu imprégné de l’esprit Do It Yourself

: D’abord visible par son mobilier, l’envie de la galerie est de récupérer, de faire avec de l’existant pour répondre à nos engagements de non-gaspillage. Également, par la suite, nous souhaitons organiser des rencontres et des ateliers pour ceux qui ont envie d’apprendre à faire par eux-mêmes ou qui ont juste besoin d’un lieu ou d’outil pour réparer et créer (mini Fab Lab)

Renforcer la présence artistique dans un quartier populaire: l’art et les artistes à la rencontre des habitants

L’organisation de résidences artistiques au sein de la galerie permettra un échange entre les artistes résidents et les habitants tout au long du processus de création.

Un lieu de rencontres et de projets :

Chaque structure, association, groupe d’habitants, individu qui porte un projet à valeur humaine ou/et culturelle à destination du quartier ou de la ville de Rouen pourra bénéficier de ce que nous possédons, de notre réseau, d’un accès au local, à nos outils ( wifi, ordinateur, imprimante, outils de communication…) et des conseils de l’équipe et des autres adhérents

Un lieu d’expérimentation et de valorisation des alternatives économiques, énergétiques, sociales…:

Mettre à l’honneur les bonnes initiatives et surtout les alternatives à une société souvent trop axée sur l’individualisme et la consommation. Nous souhaitons aller à la rencontre de ceux qui se mobilisent pour inventer d’autres manières de travailler, manger, consommer, habiter, voyager, ou encore étudier. L’équipe de la Galerie Trampoline souhaite valoriser les projets qui mettent le bien commun au centre de leur activité en proposant des rencontres, des conférences, des workshops avec ceux qui se mobilisent pour créer le monde de demain.

Être un tremplin pour la jeune création artistique contemporaine normande

Nous souhaitons dès que possible créer un partenariat avec une école d’art pour permettre une visibilité et un échange avec des artistes émergents de la région. Cela se fera notamment grâce à des résidences artistiques mises en place chaque année et à des expositions collectives ouvertes aux étudiants. Les thèmes choisis feront évidemment échos aux valeurs de l’association, notre envie est de se servir de l’objet artistique pour engager des questionnements, établir des constats, permettre la critique sociale, proposer des utopies, ouvrir de nouveaux dialogues…

 

L’origine du projet Trampoline : Après une expérience réussie au 37 boulevard des Belges ( création d’un festival éphémère dédié à la scène artistique et culturelle rouennaise dans un bâtiment vacant qui a réuni plus de 600 participants) l’association POLYMORPHE est allée à la rencontre des institutions, des habitants, des artistes mais aussi des promoteurs privés pour échanger et réfléchir à sa prochaine expérience artistique dans un lieu abandonné. C’est ainsi qu’elle a rencontré un groupement d’étudiants de l’ESADHaR Rouen avec les même ambitions et l’envie de s’investir dans le rayonnement culturel et artistique de sa ville. Après avoir défini ensemble les grandes lignes du nouveau projet : création d’un tiers lieu artistique et culturel dans un espace vacant, nous nous sommes tous mis à la recherche du lieu. C’est au 47 rue Saint-Vivien que nous avons trouvé notre bonheur, 80m2 à rénover pour pouvoir accueillir nos futurs adhérents et mettre en places des projets transdisciplinaires.